aller à la page
aller au sous-thème du menu
aller au menu principal
vous êtes ici: 

Conditions de base de la demande de transport transalpin

Toute analyse des éléments et tendances concernant les transports transalpins doit tenir compte des changements importants qui sont intervenus au cours des dernières années dans les conditions de trafic transalpin :

  • L’accord bilatéral entre l’Union européenne et la Confédération suisse relatifs aux transports terrestres, entré en vigueur en 2002, est responsable de changements considérables dans les transports routiers de marchandises à travers la Suisse. Progressivement, les limites imposées au poids des véhicules ont été rehaussées et harmonisées avec les normes européennes, en même temps les coûts des transports routiers en Suisse ont également sensiblement augmenté.
  • Le système autrichien d’écopoint a expiré au début de l’année 2004. Un nouveau système n’a pas pu être mis en place du fait du manque de définitions opérationnelles et d’une réduction attendue des effets recherchés.
  • L’élargissement de l’Union européenne du 1/05/2004 a modifié les conditions de transport routier pour les nouveaux Etats-membres. Tous les accords régulant les trafics au niveau bilatéral vers ou à travers l’Autriche ont été abolis.
  • En Autriche, un système de péage électronique a été mis en service début 2004. Ceci a engendré une hausse des coûts pour les transports routiers en Autriche, à l’exception du Brenner, où les péages n’ont pas été augmentés étant donné que les plafonds fixés par la législation communautaire avait été atteints avant 2004.
  • Les graves accidents qui se sont produits dans les tunnels routiers ont eu de lourdes conséquences sur le transport routier : d’un côté, les itinéraires ont été bloqués pendant de nombreux mois voire des années, et d’un autre côté, des mesures ont été prises en vue de garantir le respect d’une distance minimum entre les poids lourds dans le tunnel de Fréjus, le Mont Blanc et Gothard, ce qui a eu des impacts sur la capacité maximale des routes.
  • Depuis le début du siècle, les premiers effets de la libéralisation du secteur ferroviaire ont pu être constatés, de nouvelles entreprises sont en activité notamment dans le fret ferroviaire sur les itinéraires transalpins. 
copyright by BMVIT
Bundesministerium für Verkehr, Bau und Stadtentwicklung (Allmand) Ministère de l'Écologie, de l'Energie, du Développement durable et de l'Aménagement du territoire (France) Ministero delle Infrastrutture e dei Trasporti (Italie) Bundesminsiterium für Innovation, Verkehr und Technologie (Autirche) Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (Suiss) Ministrstvo za promet (Slovénie) Direction générale de l'Energie et des transports